Galaxy Fold : qu’est-il arrivé au juste pour le dernier smartphone pliable de Samsung ?

Alors que la sortie du Galaxy Fold était annoncée pour le 26 avril 2019 aux Etats-Unis, et début mai, dans d’autres pays dont la France, Samsung a du reconsidérer ses annonces de sortie suite à des défauts de fabrication. Les premiers stocks de smartphones pliables de la marque sud-coréenne ont du être gelés pour cause d’écrans brisés et mauvaises résolutions d’affichage. En effet, certains écrans du nouveau Galaxy Fold se sont brisés sous les mains de plusieurs YouTubeurs et autres journalistes américains. Que s’est-il vraiment passé avec les nouveaux Galaxy Fold pour qu’ils cassent aussi facilement ?

Une innovation révolutionnaire

La communication du géant coréen ne date pas d’hier en matière d’innovation technologique et notamment du fameux Infinity Flex Display, l’écran pliable de Samsung. C’est lors d’une keynote organisée par la firme que cet écran fut dévoilé. Embarqué sur un smartphone, l’écran est plié en deux comme un livre à l’intérieur. Nous pouvons aussi remarquer qu’un second écran est placé à l’extérieur pour une utilisation plus standardisée quand ce dernier est plié sur lui-même. Pour faire fonctionner ce prototype, les ingénieurs ont utilisé l’AMOLED. L’écran AMOLED pour Active-Matrix Organic Light-Emitting Diode est un type d’écran plus souple que le LCD et contrôle les pixels de façon individuelle tout en éliminant le rétroéclairage. Enfin, pour assurer une expérience d’utilisation confortable, une charnière amovible située au milieu de l’écran permet d’ouvrir et de fermer le téléphone simplement, garantie à pas moins de 200 000 fois avant un éventuel dysfonctionnement.

Caractéristiques techniques du Galaxy Fold

Pour bien visualiser l’ampleur des dégâts, il faut intégrer certaines caractéristiques techniques et comprendre comment un écran peut se plier et se déplier sur lui-même. En effet, le Cover Display, l’écran s’affichant comme un smartphone fait 4,6″, puis une fois déployé, le Main Display a une dimension de 7,3″, ce qui équivaut au format d’une mini tablette. Les deux écrans reposent sur la technologie AMOLED FHD.

Un écran pliant qui se brise en deux

Avant le lancement officiel du Galaxy Fold pour le grand public, la marque Samsung prévoyante, en partenariat avec les journalistes et influenceurs américains, avait demandé à ces derniers de faire des tests et ainsi commencer la promotion de cet appareil nouvelle génération. Les testeurs ont pu toutefois remonter des problèmes dus à l’interface notamment avec des zones éteintes ou des clignotements impromptus sur diverses parties de l’écran. Mais pis encore, certains écrans se sont brisés dans les mains des testeurs.

source : © Samsung

Samsung s’est engagée à inspecter les téléphones défectueux un par un pour en trouver la cause tout en se défendant que certains utilisateurs n’ont pas suivi les bonnes pratiques en retirant, notamment, la couche de protection située sur l’écran du Galaxy Fold. Cette manipulation serait certainement la cause de tous les problèmes d’affichage. Mais cette annonce n’a pas convaincu le public car le smartphone pliable d’un journaliste de la CNBC a aussi subi ce défaut d’affichage sans pour autant avoir retiré le film protecteur. Ces tests ont mis Samsung dans une situation d’embarras et ces derniers ont du admettre que ce téléphone méritait de nettes « améliorations » ainsi que des « tests plus approfondis » pour renforcer davantage l’écran et le protéger contre ces dysfonctionnements.

Samsung n’en est pas à sa première erreur

Souvenez-vous, il y a deux années de cela, c’était le Samsung Note 7 qui faisait les gros titres, pour cause de batteries défectueuses. Ce fiasco coréen avait mobilisé des centaines d’ingénieurs, pour tester pas moins de 200 000 appareils et 30 000 batteries. Cette affaire internationale avait fait des vagues dans le monde des smartphones et avait eu des répercussions économiques catastrophiques pour le leader coréen.

Une aubaine pour son concurrent Huawei

Cette problématique due aux écrans de Samsung pourrait donc être une véritable chance pour Huawei, le troisième constructeur à sortir son modèle de smartphone pliable et ainsi s’imposer comme les « champions » de l’innovation. En effet, Huawei pourrait bien apprendre du malheur de son concurrent direct pour offrir à son public son modèle Mate X, premier téléphone à écran flexible sans problème d’affichage ni même d’erreur technique. Toutefois, lors de son dévoilement au MWC, Mobile World Congress, de Barcelone en février 2019 dernier, le fabricant ne s’était avancé sur aucune date de sortie. Tout reste à suivre.

Image mise en avant: © Samsung

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *