écran flexible FlexEnable

FlexEnable : prototype d’écran flexible qui s’enroule au poignet

En plus du ReFlex, prototype de téléphone flexible présenté par la Queen University du Canada au Mobile World Congress 2016, un prototype d’écran révolutionnaire a également fait sensation dans les allées du salon organisé à Barcelone. Les Anglais de FlexEnable ont en effet levée le voile sur un écran capable de s’enrouler autour du poignet, qui laisse envisager des utilisations multiples… et pourquoi pas sous forme de téléphone flexible !

Un bracelet qui s’enroule autour du poignet

Tordre un écran, plier un écran, enrouler un écran… les possibilités promises par les ingénieurs de nombreux constructeurs, LG et Samsung en tête, nous laissent imaginer un degré de liberté inédit avec les écrans de nos smartphones dans le futur. Mais l’avenir se joue peut-être à notre poignet. Apple a déjà déposé un brevet pour un terminal mi-smartphone mi-montre qui pourrait se porter autour du poignet, avec un écran enroulable. Et voici que débarque le prototype issu de l’imagination de FlexEnable.

écran flexible par FlexEnable

Il s’agit d’un écran, dont les capacités tactiles sont pour le moment limitées, il est en effet possible d’interagir uniquement avec le bandeau placé sur le coté. Cet écran est placé sur une coque métallique. L’écran flexible mesure 4,7 pouces, et repose sur la structure métallique ultra-fine de seulement 0,25 mm. Un écran qui se transforme donc en montre fine et légère à porter. Seul bémol, en plus du manque de fonctionnalités tactiles, la résolution de l’ensemble qui semble encore trop réduite…

Un prototype capable de se transformer en téléphone ?

Pour le moment, les démonstrations réalisées avec cet écran FlexEnable permettent de voir défiler des vidéos à l’écran, et de nombreuses informations façon « montre connectée ». On y voit aussi des notifications issues des réseaux sociaux. Est-il possible que cet écran flexible serve de base, non pas à une montre, mais à un véritable téléphone flexible ? Oui.

Les créateurs anglais, qui ont fait le choix de remplacer le silicium par du plastique pour disposer d’un écran flexible, indiquent qu’ils peuvent améliorer la résolution de ce dernier, et que des applications dans plusieurs secteurs ont à l’étude. L’ambition est de réaliser des écrans capables de s’adapter aux formes des tableaux de bord des voitures ou encore aux courbes de nos appareils d’électro-ménager.

Et un téléphone ? La piste est étudiée, mais aucune information n’est révélée sur la possibilité de produire à grande échelle ces écrans. On le sait, LG et Samsung mènent une guerre de communication sur le terrain des écrans flexibles depuis plusieurs années, mais peinent à sortir le premier modèle réellement flexible en masse. Le passage en production de ces écrans ultra-techniques est complexe, et seuls des écrans incurvés ont pour le moment réussis à s’inviter dans les rayons de nos magasins…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *