LG prépare t-il une gamme Edge pour concurrencer Samsung ?

Sur le marché des smartphones, deux grands acteurs ont misé sur la technologie d’écran flexible : Samsung et LG. Si le premier a parié sur des appareils aux bordures incurvées, le second a jusqu’à maintenant proposé des produits courbés sur toute leur surface. Mais face au succès de Samsung, il semblerait que son compatriote LG ait décidé de lancer lui aussi une gamme « Edge ».

Samsung et LG : deux écoles en matière de flexibilité

Pour l’heure, sur le marché des écrans flexibles, c’est LG qui a tiré le premier avec un smartphone doté d’une telle technologie innovante, le déjà ancestral LG G Flex. Depuis, il sort un modèle de la gamme chaque année. Le Coréen a choisi de présenter des appareils audacieux courbés sur toute la longueur du châssis, conférant ainsi au terminal une forme de croissant. Une prouesse technologique rendue possible grâce à un écran OLED supportant toutes sortes de torsions et flexions.

L’autre Coréen Samsung a à son tour décidé d’exploiter cette technologie d’écran flexible. Mais contrairement à son compatriote, il a choisi pour sa part d’utiliser la souplesse des dalles pour étendre la surface de l’écran sur les bordures de ses appareils. Cela a donné naissance aux Galaxy Note Edge, Galaxy S6 Edge et plus récemment le Galaxy S6 Edge+.

Véritable changement de stratégie ou manœuvre juridique ?

Si les deux constructeurs suivaient pour l’heure deux chemins bien différents, il semblerait qu’aujourd’hui, LG soit décidé à exploiter les écrans flexibles de la même manière que Samsung.

LG-G-Edge-photo-brevet

C’est en tout cas ce que laissent croire les différents noms de marques déposés par LG auprès de l’INPI américain appelé United States Patents & Trademark Office. Au total, ce sont pas moins de huit marques comportant l’appellation « Edge » qui ont été déposées par le service juridique de LG :

  • Super Edge
  • Dual Edge
  • Dual Side Edge
  • Side Edge
  • Double Edge
  • Upper Edge
  • G Edge
  • Two Edge

La question que de nombreux spécialistes se posent est la suivante : LG a-t-il déposé ces noms de marques dans le but de réellement proposer de nouveaux produits en adoptant la même stratégie que son rival Coréen, ou est-ce une manœuvre purement juridique visant à empêcher l’exploitation de ces noms de marques par ses concurrents ? Certains observateurs parient sur la deuxième hypothèse. Attendons de voir si LG annonce un smartphone portant l’une de ces appellations dans les mois à venir. Si tel était le cas, le risque de confusion pour les consommateurs semble tout de même élevé… la date de sortie prévue pour le probable successeur du G Flex 2 devrait se situer en mars. C’est à ce moment que l’on pourrait en connaître plus au sujet de ce dépôt mystérieux des appellations « Edge ».

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *