Le Samsung Galaxy S6 Edge se plie-t-il vraiment ?

Les téléphones de nouvelle génération ne sont pas épargnés par la critique ! Et plus leur taille se réduit, plus leur capacité à se plier (accidentellement) est mise en cause. Après la frénésie qui entourait l’iPhone 6, que certains utilisateurs montraient pliés après plusieurs heures d’utilisation, voici que c’est maintenant Samsung qui doit faire face aux attaques. En cause, la mauvaise résistance de son Galaxy S6 Edge.

Une vidéo qui montre un Galaxy S6 Edge plié avec son écran cassé

Tout a été lancé avec une vidéo de Square Trade. Le site de l’assureur a mis en ligne une vidéo dans laquelle est réalisé un test du Samsung Galaxy S6 Edge. Le résultat ? Après application d’une pression de 41 kg, comme pour les petits concurrents, le S6 Edge se retrouve bien mal en point. Coque pliée, écran brisé. Le talon d’Achille du nouveau smartphone de Samsung vient-il de sa faible résistance aux pressions ? La vidéo a vite fait le tour du web. Très vite, un nouveau « bendgate », que l’on peut traduire par affaire du pliage, faisait surface.

Samsung avait en effet rappelé, à l’époque ou des problèmes similaires touchaient l’iPhone 6, que ses téléphones eux, ne pliaient pas. Il n’en fallait pas plus pour que la roue tourne. Et c’est LG qui a tiré le premier. Malin, LG s’est fendu d’un tweet assassin pour parler de son LG G Flex 2 et de son écran incurvé : « Certaines courbes sont tout simplement bien pensées, #bendgate« . Ah, la guerre entre fabricants !

Samsung prouve que son S6 Edge est résistant

Samsung ne s’est pas contenté de laisser passer la vidéo sans réagir. En effet, le constructeur a apporté une réponse en réalisant lui aussi son propre test de pression. Le test est réalisé en appliquant une pression sur trois zones distinctes, mais à une pression inférieure à celle appliquée par SquareTrade, qui a lancé le scandale. Pourquoi ? Car une pression de 41 kg comme elle l’a été appliquée n’a aucun sens selon Samsung. « Tous les appareils Samsung sont soumis à des tests de validation rigoureux de qualité avant qu’ils ne soient livrés aux consommateurs. Nous appliquons des pressions de plus de 30 kg, qui sont déjà considérées comme extrêmes. Cette force suffit en effet à briser 5 crayons en même temps. Elle correspond à la force que peut exercer une personne qui s’assoit avec son téléphone oublié dans la poche arrière« .

Avec cette vidéo réponse, Samsung siffle la fin de la récréation et veut réaffirmer son sérieux en matière de tests. Le constructeur réalise même un test de résistance sur les deux faces de son Samsung S6 Edge, contrairement au premier test qui incriminait la solidité de l’appareil. Belle façon de faire taire le scandale.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *