G Flex 2 par LG, téléphone incurvé

LG veut investir 1 milliard de dollars dans les écrans flexibles

Chez LG, on voit l’avenir du smartphone dans la technologie des écrans flexibles. La firme Coréenne, dont la gamme G Flex connaît déjà un certain succès, prévoit d’investir davantage dans cette technologie en ouvrant une toute nouvelle usine en Corée du Sud. La révolution des écrans flexibles est en marche, et les investissements colossaux prévus par LG sont un signal fort de l’arrivée rapide sur le marché d’appareils aux écrans novateurs.

Nouvelle usine LG pour les écrans flexibles

Sur le marché des smartphones, les deux marques qui ont parié sur les écrans flexibles sont Coréennes : Samsung et LG s’affrontent au coude à coude depuis des années, afin d’imposer leurs produits. Si le premier nommé a parié sur des écrans incurvés sur les tranches de ses appareils baptisés « Edge », le second a lui misé sur des écrans courbés sur toute leur hauteur avec sa gamme G Flex.

Visiblement, le succès est au rendez-vous puisque face à une demande de plus en plus forte, LG a décidé d’ouvrir une nouvelle usine en Corée du Sud dédiée à la recherche et la création d’écrans flexibles et pliables. Les recherches et fabrications de ces écrans porteront sur les smartphones mais pas seulement, puisque LG souhaiterait également travailler sur des applications de cette technologie dans le domaine automobile. A cette heure, aucun nom de constructeur automobile partenaire n’a été mentionné. Toutefois, cette ouverture vers un autre domaine témoigne de l‘intérêt pour les écrans flexibles, bien au-delà de l’utilisation actuelle. Automobile aujourd’hui, et pourquoi pas habitation, aéronautique ou encore santé demain !

1 milliard de dollars d’investissement

Si LG reste discret sur les produits qui seront développés, et les partenariats qui sont en train d’être tissés, on en sait un peu plus sur le montant total de cette usine. Le coût de l’investissement lié à la création de cette usine a été communiqué et les sommes engagées par LG sont colossales : la firme prévoie de dépenser plus de 900 millions de dollars dans les deux années à venir, à compter de ce trimestre (3e trimestre 2015), pour mettre sur pied ce projet. Avec une telle usine, LG ferait figure de géant sur le marché des écrans flexibles encore balbutiant, en compagnie de son compatriote Samsung, qui ne devrait pas tarder à réagir.

Selon les analystes du Wall Street Journal, LG fait un excellent choix stratégique, la demande en écrans flexibles et pliables devant encore augmenter dans les années à venir. Dans deux ans, LG serait donc, avec Samsung, la seule entreprise au monde à pouvoir produire en masse des écrans de ce type. Un avantage fort si, comme attendu par de nombreux observateurs, ce type d’écrans devient la norme.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *